L’hydrothérapie animale se définit comme l’utilisation de l’eau, sous ses diverses formes, à des fins thérapeutiques pour les animaux de compagnie. Ses bienfaits sont aujourd’hui très utilisés en physiothérapie / rééducation fonctionnelle pour les chiens et chats.

hydrothérapie animale

Les bienfaits de l’hydrothérapie sur l’animal


L’eau présente de nombreuses propriétés qui sont utilisées en hydrothérapie pour aider l’animal. Parmi celles-ci, nous pouvons citer :

–          L’effet porteur de l’eau : grâce à la poussée d’Archimède, une partie du poids de l’animal est porté par l’eau, ce qui facilite ses mouvements pendant la rééducation.

–          La température de l’eau : selon que l’eau sera chaude ou froide, il y aura des effets thermiques différents qui s’appliqueront sur l’animal. Avec une eau chaude, il y aura un effet antalgique (qui soulage la douleur) et de détente musculaire important, tandis que l’eau froide limitera les œdèmes et l’inflammation.

–          La résistance au mouvement : cette résistance plus élevée dans l’eau que dans l’air va permettre un renforcement musculaire et cardio-respiratoire de l’animal.

–          La pression hydrostatique : lorsque l’animal est mis sur un tapis roulant aquatique, son corps va alors subir une pression qui sera plus ou moins forte en fonction de la profondeur de l’eau. Cela aura pour effet de diminuer les tuméfactions des tissus et les gonflements articulaires.

Tous ces effets sont ensuite utilisés de manière plus ou moins importante dans le cadre d’une rééducation fonctionnelle.

Les indications de cette méthode de rééducation


Les indications de l’hydrothérapie animale sont extrêmement nombreuses, ce qui explique sa large utilisation en rééducation fonctionnelle à l’heure actuelle. Presque tous les troubles locomoteurs peuvent en bénéficier :

–          Atteintes orthopédiques : suite à une fracture opérée, ligament croisé, arthrose chien

–          Atteintes neurologiques : hernie discale chien, luxation vertébrale

–          Animaux âgés ou en surpoids ou présentant une fonte musculaire importante

–          Renforcement musculaire pour des animaux de sport ou de travail

–          En prévention dans le cadre de la dysplasie du chien ou avant certaines chirurgies orthopédiques lourdes

Il existe toutefois certaines contre-indications à l’utilisation de l’hydrothérapie, telles que:

  • les plaies
  • les incontinences urinaires et fécales
  • les otites
  • certaines affections annexes qui nécessitent un suivi particulier au cours des exercices.

Si l’hydrothérapie s’avère nécessaire, le vétérinaire établira avec vous au cours de la première consultation les exercices les plus adaptés pour la rééducation de votre animal.

L’hydrothérapie animale peut être réalisée sur toutes tailles de chiens, du chihuahua au mastiff, et cela même si le chien est a priori effrayé par l’eau. En effet, la présence du propriétaire associée à des récompenses suffisent bien souvent à faire accepter l’eau. Certains chats peuvent aussi nager ou marcher sur le tapis roulant aquatique s’ils sont habitués.

Les diverses formes d’hydrothérapie


Il existe plusieurs matériels pour utiliser l’eau en rééducation fonctionnelle, en fonction des buts recherchés. Parmi les plus courants, il y a :

–          La piscine : L’animal est complètement immergé dans l’eau (à 26-28°C) et nage à son propre rythme. L’avantage est de pouvoir apporter par l’eau un soutien maximal à votre compagnon et de lui assurer un travail homogène de ses quatre membres et du dos en particulier.

–          Le tapis roulant aquatique : Le chien est mis sur un tapis roulant qui est ensuite immergé à une profondeur donné. Cela permet de varier le soutien apporté pendant la rééducation, ainsi que l’intensité de l’exercice (via la vitesse du tapis et le déclenchement de jets contre-courant).

–          Le spa : L’animal est mis dans une eau à 30-32 °C pour optimiser l’effet détente de l’eau chaude et des bulles viennent ensuite le masser pour traiter par exemple des contractures ou des douleurs articulaires.

–          Les bains : Le chien peut être plongé entièrement ou partiellement (une patte par exemple) dans un bain d’eau chaude ou froide (ou les deux successivement) selon la nature des effets recherchés.

–          L’utilisation de la glace : L’eau peut aussi être utilisée sous forme de glace, pour réaliser des massages à effet froid ou comme moyen d’application de froid sur l’animal ; on parle alors de cryothérapie.

Déroulement d’une séance


Au centre Alforme, une séance d’hydrothérapie animale va commencer par un rinçage. Il a pour but de voir les réactions de l’animal face à l’eau, de l’habituer à la température (souvent située entre 26 et 28°C) et de le nettoyer avant la mise à l’eau.

La mise à l’eau s’effectue ensuite à l’aide d’une rampe pour une entrée en douceur ou d’un palan avec harnais de levage (si c’est un animal lourd ou avec de grosses difficultés locomotrices). Tout au cours de la séance de rééducation de son animal, le propriétaire reste au bord du bassin pour rassurer et/ou motiver son compagnon (jouet, friandises, etc.).

A la fin de la séance, l’animal sort de l’eau et se rend dans une salle de séchage individuelle (avec séchoir et serviette) mise à disposition du propriétaire pour sécher son animal.

Un rinçage simple ou avec shampoing après la séance pourra être réalisé pour des animaux ayant une sensibilité cutanée ou sur demande du propriétaire (en supplément).

Il est recommandé de ne pas nourrir votre animal dans les 6 heures qui précèdent la séance  de rééducation afin de ne pas lui provoquer de troubles digestifs. Faites lui également une promenade avant la séance pour s’assurer qu’il ne fasse pas ses besoins dans l’eau.