La dysplasie du chien se traduit par une anomalie de développement d’un tissu, présente dès la naissance et à l’origine de malformations. Les plus connues chez le chien sont la dysplasie de la hanche et du coude. Dans les cas les plus légers, cette maladie est quasiment asymptomatique, mais dans les cas les plus graves, l’animal ne peut même plus se lever.

La dysplasie chez le chien


Les causes

La dysplasie, tout comme l’hernie discale du chien, est malheureusement une maladie très répandue dans le monde canin, surtout chez les moyennes et grandes races. Si nous prenons la dysplasie de la hanche, elle se manifeste de façon précoce par de l’arthrose.

Mais d’autres facteurs peuvent également expliquer le développement de la dysplasie du chien :

  • Transmission génétique
  • Alimentation
  • Environnement
  • Excès d’activité physique

Les symptômes

Pour cette maladie, les symptômes sont difficiles à déceler chez le chien. Pour un chiot, la pathologie se déclare par une démarche suspecte avec un animal qui dandine fortement de l’arrière-train.

Pour un chien adulte, on peut éventuellement identifier une boiterie après une période d’immobilisation importante : le matin au lever, après un long moment de repos…

Mais la dysplasie du chien reste difficile à identifier car elle varie fortement d’un animal à un autre et peut se présenter sous différentes formes : hanche, coude…

Comment soigner la dysplasie ?


La rééducation fonctionnelle

Pour les cas de dysplasie du chien les plus légers, la rééducation est préventive puisqu’elle accompagne le chiot en croissance dans la prise d’une masse musculaire suffisante. Cela permet donc un meilleur maintien de l’articulation et retarde l’apparition de l’arthrose.

Dans les cas plus graves où la chirurgie peut s’avérer nécessaire, la rééducation en préopératoire permet d’assouplir l’articulation et remuscler le chien. Ceci contribuera à améliorer les résultats de la chirurgie.

En post-opératoire, la rééducation facilite la récupération de l’animal en soulageant la douleur et permet un meilleur appui.

Les traitements et soins

Dans le cas d’une dysplasie du chien (hanche ou coude), le vétérinaire établit un programme adapté en fonction du premier bilan de l’animal :

  • L’hydrothérapie : permet de soulager l’animal du poids de son corps et de bouger davantage ses membres
  • Les massages et les étirements : permettent de détendre les articulations
  • Les poches de chaud, le laser : peuvent diminuer la douleur ressentie par l’animal
  • Divers exercices peuvent aussi être réalisés pour muscler autour de l’articulation dysplasique

Durée de traitement

Pour permettre une récupération optimale, la rééducation doit commencer dès le diagnostic de la dysplasie chien du coude ou de la hanche, et ce même sur un jeune chien (à partir de 4 à 6 mois).

L’intensité des exercices de rééducation sera adaptée à l’âge de l’animal. Après la chirurgie, la rééducation doit être initiée à partir du jour de l’opération.

Pour obtenir des premiers résultats, 5 semaines de traitement sont nécessaires (à raison de 2 fois par semaine)