Les indications orthopédiques constituent les principales causes de consultation en rééducation fonctionnelle. En effet, l’orthopédie regroupe diverses affections très variées qui touchent les divers composants de l’appareil locomoteur : osseux, articulaires, musculaires, tendineux, ligamentaires…

Les affections orthopédiques ostéo-articulaires


De nombreuses atteintes ostéo-articulaires peuvent bénéficier de soins de rééducation orthopédique.

Elles peuvent avoir des origines diverses (traumatisme, dégénératif, congénital, etc). Parmi les plus courantes qui sont traitées à Alforme, on peut citer :

  • La dysplasie du chien : malformation d’une articulation (coudes, hanches le plus souvent) à l’origine d’instabilité et d’arthrose
  • L’arthrose du chien : dégénérescence des cartilages articulaires liée à plusieurs facteurs (âge, dysplasie, obesité, etc), source de douleur
  • La rupture du ligament croisé du genou : rupture d’un ligament au niveau du genou (souvent dégénératif chez le chien), à l’origine de boiterie
  • Fractures : fracture d’un os à la suite d’une chute ou d’un traumatisme
  • Luxations, entorses, arthrites, malformations, amputations, instabilités…

Dans la majorité des cas, une chirurgie s’avère indispensable afin de pallier le problème initial. Larééducation orthopédique intervient le plus tôt possible après la chirurgie, afin d’optimiser la récupération de l’animal.

Pour être plus efficace et obtenir des résultats rapides, la rééducation doit commencer le plus tôt possible après l’intervention pour limiter la perte musculaire liée à l’immobilisation.

Bien entendu, les premières séances seront adaptées en fonction de l’état de santé de l’animal pour récupérer tout en douceur et voir les effets bénéfiques de la rééducation orthopédique.

Les indications orthopédiques musculo-tendineuses


Il existe également chez l’animal un ensemble d’atteintes musculo-tendineuses, qu’on rencontre plus fréquemment chez l’animal de sport, mais qu’on peut rencontrer parfois chez des animaux de compagnie, des animaux âgés ou en surpoids :

  • Tendinites : atteintes du tendon, d’origines diverses
  • Contractures musculaires : contraction permanente du muscle, liée le plus souvent à une sur-sollicitation
  • Fibroses musculaires : perte de l’élasticité du muscle, après une phase d’immobilisation par exemple
  • Déchirures musculaires : déchirures liées à un effort violent, souvent suivies d’un hématome musculaire.
  • Ruptures tendineuses : rupture des fibres du tendon
  • Perte de tonicité et/ou de volume musculaire

Ces affections, plus rares et moins souvent diagnostiquées, évoluent sur un mode aigu ou chronique et peuvent parfois être traitées uniquement avec de la rééducation orthopédique.