Quelles sont les techniques pour gérer une hémorragie sur un animal ?

Les hémorragies se caractérisent par une perte de sang abondante provenant d’une plaie et qui menace, à très court terme, la vie de l’animal. Pour agir le plus rapidement et efficacement possible, il existe des techniques de premiers secours canin et félin qui auront pour objectif de limiter ou arrêter la perte de sang :

  • La compression locale
  • Le garrot classique
  • Les hémorragies extériorisées

La compression locale sur un chien ou un chat

Pour toute plaie qui saigne de manière abondante, une compression locale devra être pratiquée le plus rapidement possible.

En effectuant une compression sur la plaie, cela va permettre de comprimer les vaisseaux sanguins afin d’arrêter l’hémorragie.

Pour réaliser une compression locale sur un chien ou un chat, il existe 2 techniques différentes :

  • Par compression directe

Cette technique consiste à appuyer fortement à la base du saignement directement sur la plaie. La compression devra se faire avec les doigts ou avec la paume de la main.

Pour réaliser ce geste efficacement, il faut interposer une épaisseur via un tissu propre afin de recouvrir complètement la plaie.

Si vous n’avez pas de quoi recouvrir la plaie, il faudra appuyer directement avec votre main tout en la protégeant (gants, poches en plastiques…).

  • Par pansement compressif

Cette technique est très avantageuse pour le secouriste car elle permet de garder vos mains libres.

En effet, le pansement compression consiste à remplacer la compression manuelle par un tissu épais et propre recouvrant entièrement la plaie.

Afin de libérer entièrement vos mains, le pansement devra être fixé à l’aide d’une bande élastique ou d’un lien large assez long pour serrer suffisamment et stopper le saignement.

Le garrot chez le chien ou le chat

Le garrot est un geste de secourisme qui ne peut pas s’appliquer à tous les types de saignements du chien ou du chat. En effet, le garrot est adapté uniquement pour les hémorragies massives.

De plus, cette technique doit être réalisée dans le cas où la compression directe est inefficace ou impossible à effectuer car présence d’un corps étranger.

Enfin, il est important de retenir qu’un garrot ne peut être posé qu’aux membres et à la queue afin de comprimer les vaisseaux de manière efficace.

Même si cette technique est adaptée pour les hémorragies, elle présente également quelques contraintes pour l’animal :

  • Le garrot stoppe totalement la circulation sanguine dans le membre concerné
  • Le garrot doit rester en place le moins longtemps possible
  • Le garrot ne peut être retiré que par un vétérinaire

Les hémorragies extériorisées

Ce type d’hémorragie se traduit par un épanchement de sang à l’intérieur de l’organisme qui va sortir par un orifice naturel (oreille, nez, gueule…).

Dans ce genre de situation, il devient alors plus difficile d’identifier l’origine du saignement et donc d’agir efficacement.

En effet, les origines de ce type d’hémorragie peuvent être diverses et variées : intoxication, hypertension, fracture…

Peu importe son origine, ce type de saignement peut être le signe d’un traumatisme ou d’une maladie qu’il faudra traiter en urgence.

Pour gérer cette situation, il existe des règles simples à appliquer en attendant l’intervention d’un vétérinaire :

  1. Laisser le sang s’écouler à l’extérieur
  2. Couvrir l’animal et le garder au calme en limitant au maximum les mouvements
  3. Ne pas donner à boire ou à manger
  4. Prévenir le vétérinaire de la situation
  5. Transporter l’animal en urgence chez le vétérinaire