Quels sont les types de saignement chez le chien et le chat ?

Lorsque l’on est propriétaire d’un chien ou d’un chat, il n’est pas rare de pouvoir observer des saignements. Même si ce phénomène n’est pas habituel, il est important de connaître les différents types de saignements qui existent ainsi que les actions de secourisme canin et félin associés à cette situation :

  • Les saignements minimes
  • Les saignements abondants (ou hémorragie)
  • Les risques d’une hémorragie
  • La conduite à tenir

Les différents types de saignement

Dans sa vie au quotidien, un chien ou un chat peut être amené à saigner pour des raisons diverses et variées.

Quelle que soit la situation, il faut savoir que tout saignement nécessite une action de secourisme rapide et efficace.

Dans le domaine des premiers secours animalier, on distingue principalement deux types de saignement :

  • Saignement minime

Ce type de saignement peut provenir d’une écorchure ou une éraflure qui va s’arrêter de couler spontanément. Dans ce cas, la vie de l’animal n’est pas menacée, mais il est tout de même nécessaire d’agir pour le bien-être de votre compagnon.

  • Saignement abondant

Un saignement abondant, également appelé « hémorragie », se caractérise par une perte de sang importante et prolongée. Contrairement à un saignement minime, l’hémorragie peut conduire rapidement à une détresse qui menace à court terme la vie d’un chien ou d’un chat.

Une perte de sang (minime ou abondante) peut provenir d’une plaie mais également d’un orifice naturel de l’animal : truffe, anus, oreille…

Les risques d’une hémorragie sur un chien ou un chat

Généralement, une hémorragie fait suite à une plaie, une maladie ou encore un traumatisme. Dans tous les cas, ce type de saignement reste une menace importante pour la vie de l’animal qui nécessite une intervention rapide.

En effet, un saignement abondant va entraîner une diminution importante de la quantité de sang présent dans l’organisme de l’animal.

Pour mieux comprendre les risques d’une hémorragie, il est intéressant de connaître la quantité de sang présente chez le chien et le chat :

  • 90ml/kg chez le chien
  • 55ml/kg chez le chat

Si aucun geste de secours n’est réalisé rapidement dans le cas d’une hémorragie, la vie de l’animal est très vite menacée.

En effet, une perte de sang abondante peut entraîner une perte de connaissance du chien ou du chat qui sera suivi par un arrêt cardiaque.

La conduite à tenir face à une hémorragie

Dans le domaine des premiers secours canin et félin, il existe des gestes simples à effectuer pour faire face à une hémorragie.

Pour être efficace, il est important de réaliser ces gestes étape par étape :

Étape 1 : Identifier les origines de l’hémorragie

L’objectif de cette étape est d’identifier la source de l’hémorragie. En effet, ce type de saignement est facile à constater car elle se présente sous la forme d’un saignement abondant. Mais parfois, l’animal peut se rouler dans son sang, rendant plus difficile la recherche de la plaie.

Étape 2 : Comprimer la base du saignement

Après avoir identifié les origines de l’hémorragie, il faut arrêter le saignement le plus rapidement possible. Pour cela, il suffit de comprimer la base du saignement avec vos doigts ou avec la paume de la main. La compression ne doit pas se faire directement sur la peau, il faudra donc vous protéger la main à l’aide de gant ou d’un sac plastique.

Étape 3 : Faire un pansement compressif

Afin de relayer votre compression manuelle, il faudra mettre en place un pansement compressif qui prendra le relais et vous permettra de libérer vos mains pour prévenir le vétérinaire. Si le saignement reprend après avoir mis en place le pansement compressif, il faudra alors reprendre une compression manuelle pour ne pas retirer le caillot sanguin en train de se former.

Étape 4 : Protéger et surveiller

Afin d’éviter que le chien ou le chat retire son pansement compressif, l’idéal serait de lui mettre une collerette adaptée à sa taille. Si cela n’est pas possible, il faudra rester auprès de l’animal pour surveiller son état général et s’assurer de l’arrêt du saignement jusqu’à l’intervention du vétérinaire.

Pour conclure, il est important de retenir que tout saignement (minime ou abondant) sur un chien ou un chat nécessite une action de secours immédiate afin d’arrêter ou de limiter la perte de sang.