Perte de connaissance sur un chien ou un chat, comment agir ?

Un animal qui vient de perdre connaissance peut toujours respirer mais ne présente aucune réaction face aux stimulations verbales ou physiques. Dans ce genre de situation, il est important de connaître les gestes basiques de premiers secours canin et félin pour venir en aide à l’animal le plus rapidement possible :

  • Les causes d’une perte de connaissance
  • La conduite à tenir
  • La position latérale de sécurité
  • La position sternale de sécurité

Les causes d’une perte de connaissance chez l’animal

Les raisons qui expliquent une perte de connaissance sur un chien ou un chat sont diverses et variées : médicales, toxiques, traumatiques…

Lorsqu’un animal perd connaissance, sa vie est immédiatement mise en danger car il est exposé à des difficultés respiratoires importantes.

En étant inconscient, la langue de l’animal peut se relâcher et venir obstruer les voies aériennes, provoquant ainsi un étouffement chez le chien ou le chat.

La conduite à tenir avec l’animal

En tant que secouriste, l’objectif sera de mener les actions nécessaires pour libérer les voies aériennes de l’animal et ainsi permettre le passage de l’air.

Si vous êtes en présence d’un chien ou d’un chat inconscient, voici les différentes étapes à suivre :

Étape 1 : Identifier la perte de connaissance de l’animal

Avant d’effectuer les gestes de premiers secours, il est important de confirmer la perte de connaissance de l’animal. Pour cela, il suffit de le stimuler de différentes manières :

  • Lui parler en l’appelant par son nom
  • Claquer des doigts ou des mains
  • Lui toucher la peau ou les moustaches…

Si vous ne percevez aucune réaction de la part de l’animal, vous pourrez donc en conclure qu’il est inconscient.

Dans le cas où vous êtes seul dans cette situation, veillez à demander l’aide d’un témoin qui pourra alerter le vétérinaire.

Étape 2 : Libérer les voies aériennes

Pour assurer la liberté des voies aériennes, il convient dans un premier de retirer tout ce qui pourrait bloquer le passage de l’air : collier, harnais…

Ensuite, il suffit de placer le chien ou le chat en position latérale (sur le flanc droit de préférence) tout en étendant doucement sa tête dans la continuité du cou.

Par la suite, il faut lui ouvrir la gueule pour pouvoir tirer et abaisser sa langue. Cela vous permettra d’observer à l’intérieur pour retirer un éventuel corps étranger obstruant les voies respiratoires de l’animal.

Si vous ne trouvez aucun corps obstruant dans la gueule de l’animal, il faudra laisser si possible sa gueule entrouverte avec la langue sortie.

Étape 3 : Mesurer la respiration

Pour apprécier la respiration d’un chien ou d’un chat, il suffit de vous placer au-dessus de la truffe de l’animal en regardant sa poitrine.

Deux hypothèses sont possibles après avoir observé l’animal :

  • La poitrine se soulève, un souffle et des bruits sont perçus = L’animal respire
  • La poitrine ne se soulève pas, aucun bruit n’est audible = L’animal ne respire pas

Pour que votre observation soit fiable, il est conseillé de prendre la respiration de l’animal sur 10 secondes au plus.

Étape 4 : Appeler le vétérinaire et protéger

Une fois l’animal placé en position latérale de sécurité, il vous faudra alors prévenir le vétérinaire immédiatement pour l’avertir de la situation.

Lorsque l’alerte est passée, il faudra assurer la protection de l’animal jusqu’à l’intervention du vétérinaire.

Pour cela, il suffit de couvrir le chien ou le chat afin de le protéger de la chaleur, du froid ou des intempéries.

Étape 5 : Surveiller la respiration de l’animal

Une fois l’animal protégé, il faut continuer de surveiller sa respiration jusqu’à l’intervention du vétérinaire.

Si l’animal s’arrête de respirer, il faudra alors effectuer les gestes de premiers secours adaptés pour un arrêt cardiaque.

Les positions à adopter pour une perte de connaissance

Pour prendre en charge un animal qui vient de perdre connaissance, il existe des techniques diverses et variées à adopter en fonction de la situation :

  • Position latérale de sécurité

Cette position est adaptée sur le cas d’un chien ou d’un chat ayant perdu connaissance mais qui peut encore respirer.

Pour réaliser ce geste correctement, il suffit de coucher l’animal sur son flanc droit avec les pattes avants et arrières étendues de chaque côté.

Vous pourrez par la suite étendre prudemment la tête de l’animal dans la continuité du cou et sortir sa langue avec précaution tout en laissant la gueule entrouverte.

  • Position sternale de sécurité

Cette position, qui consiste à garder l’animal allongé à plat, est adaptée pour les chiens brachycéphales (ayant le museau aplati).

Pour réaliser ce geste, il suffit de garder la gueule du chien entrouverte avec la langue sortie.

En complément, il faut également s’assurer que les pattes arrières soient repliés et les pattes avants en extension et écartés du corps.

Qu’il s’agisse d’un chien ou d’un chat, ces positions ont pour objectif de faciliter le passage de l’air mais également l’écoulement des liquides vers l’extérieur (en gardant la gueule entrouverte).