Comment protéger un chat lors d’un accident ?

Si vous êtes dans une situation d’urgence avec un chat, votre protection ainsi que celle des tiers sont à prendre en compte avant toute intervention sur l’animal. En effet, il existe des règles simples à connaître avant d’effectuer tout acte de secourisme sur un chat :

  • Évaluer une situation d’urgence avec un chat
  • Analyser le comportement du chat
  • La contention du chat

Comment évaluer une situation d’urgence avec un chat ?

Avant de réaliser tout acte de secourisme sur un chat, il vous faudra prendre le temps d’évaluer la situation.

Lors de votre arrivée sur une urgence avec un chat, il vous faudra prendre toutes les précautions nécessaires afin d’agir en tout sécurité.

Afin de ne rien oublier, voici quelques étapes à suivre dans le cadre d’une action de premiers secours sur un chat :

Étape 1 : Évaluer la situation et reconnaître le danger

Pour mener à bien cette première étape, il vous faudra observer le chat sur lequel vous devez prodiguer les gestes de secourisme en effectuant les bonnes actions :

  • Observer son attitude
  • Approcher prudemment du chat
  • Se laisse-t-il approcher ?
  • Comment réagit-il ?

Étape 2 : Repérer qui est exposé aux dangers

En complément du comportement de l’animal, il vous faudra également prendre le temps d’analyser votre environnement.

En effet, cette étape consiste à identifier l’ensemble des personnes ou animaux qui sont exposés dans la situation d’urgence :

  • Vous-même
  • Des tierces personnes présentes
  • Le chat blessé
  • D’autres animaux

Étape 3 : Assurer la protection

Afin d’assurer votre protection ainsi que celle de l’animal, vous pouvez utiliser tous les moyens à votre disposition : gants, liens, couverture…

En complément, vous pouvez également demander de l’aide aux personnes qui vous entourent tout en veillant à leur protection.

Analyser le comportement d’un chat

Dans une situation de secourisme avec un chat, il faut savoir que ce dernier peut avoir un comportement totalement différent, même si il s’agit d’un chat connu.

Il vous faudra donc rester vigilant car le chat est un animal craintif par nature qui peut l’être d’autant plus dans une situation d’urgence.

La règle de HEDIGER pour les chats

Comme pour protéger un chien lors d’un accident, la règle de HEDIGER peut également s’appliquer pour les chats. Cette règle simple consiste à garder ses distances avec un chat de façon à ne pas le brusquer et éviter ainsi une éventuelle attaque de la part de l’animal.

En effet, si le chat se sent acculé, il est susceptible de vous attaquer. En général, le chat attaque le visage.

Pour éviter ce genre de scénario, il conviendra de respecter la « ligne critique ». Cette ligne correspond à la distance à partir de laquelle le chat se sentira coincé et n’aura donc plus d’autres alternatives que de répondre par l’attaque.

Pour un chat, la ligne critique se situe entre 50cm à 1 mètre.

Les expressions faciales du chat

Afin de mieux prévoir le comportement d’un chat, il vous faudra analyser les différentes expressions existantes :

  • Chat calme et détendu : oreilles vers l’avant, clignement des yeux, ronronnement
  • Chat attentif : oreilles dressées vers l’avant, yeux grands ouverts
  • Chat effrayé : oreilles couchées sur le côté, grondement discret
  • Chat agressif : oreilles droites sur le côté, nez plissé, grondement profond, crachat

Les expressions corporelles du chat

En complément de ses expressions faciales, il est également nécessaire de prêter une attention particulière à ses expressions corporelles :

  • Accueil amical : ondulation du corps et de la queue, étirement
  • Aux aguets : corps ramassé sur lui-même, yeux grands ouverts et fixes, oreilles vers l’avant
  • Frayeur : poils hérissés, griffes sorties, oreilles aplaties, mouvement de recul
  • Parade défensive : dos rond, poils du dos et de la queue hérissés, griffes sorties

Dans le cadre d’une intervention urgente sur un chat, les plus grands risques pour le secouriste sont les griffures et les morsures.

Ces actes peuvent également s’accompagner de traumatismes cutanés avec également un risque de transmission de maladies infectieuses :

  • Toxoplasmose
  • Maladie des griffes du chat
  • Rage
  • Tétanos

La contention du chat

Pour assurer définitivement votre protection et celle du chat, il vous faudra effectuer les gestes nécessaires à la contention de l’animal.

Afin de réaliser ces gestes en toute sécurité, n’hésitez pas à vous équiper avec des gants (en cuir de préférence) pour éviter les potentielles griffures et les morsures.

Si le chat est calme

Dans le cas où l’animal est calme, vous pouvez l’attraper délicatement mais fermement de la manière suivante :

  • Étape 1 : La première main attrape par la peau du coup derrière la tête
  • Étape 2 : La seconde main doit saisir les pattes arrière et la queue
  • Étape 3 : Tenir le chat éloigné de votre visage et de votre corps

Si le chat n’est pas calme

Si le chat n’a pas un comportement calme, il vous faudra alors agir de manière différente :

  • Étape 1 : Bloquer les pattes avant, arrière et la tête
  • Étape 2 : Poser le chat sur une serviette pour entourer ses pattes et le corps
  • Étape 3 : Veiller à bien faire remonter la serviette autour du coup pour éviter les morsures