Mon chien ou chat a des épillets que dois-je faire ?

Les épillets sont des graminées en forme de flèche, semblable à l’épi de blé. Une fois en contact avec votre chien ou votre chat, ils s’accrochent à son poil et s’enfoncent progressivement vers l’intérieur pour s’incruster dans sa peau. Les épillets exposent l’animal à plusieurs risques et peuvent causer d’importantes infections. Afin d’éviter ce genre de situation, il existe des gestes simples à effectuer sur votre chien ou sur votre chat :

  • Inspectez régulièrement votre animal après les ballades en forêts
  • Brosser son poil après chaque sortie
  • Retirer les épillets visibles à l’aide d’une pince à écharde

Quelles sont les parties les plus concernés par les épillets ?

Les épillets se développent majoritairement au printemps et en été. Ils sont présents dans des espaces tels que les parcs, les champs et les jardins.

Même si tout le corps de l’animal reste exposé aux épillets, certaines parties sont plus propices dans la mesure où elles les hébergent plus discrètement.

Les parties les plus souvent concernées chez le chien et le chat sont :

  • Les orifices : les oreilles, le nez, les yeux, l’anus, la vulve…
  • Le bout des membres : les coussinets, les espaces interdigitaux…
  • Les parties basses : les aisselles, le bas-ventre…

Dans le cas où l’épillet arrive à atteindre l’œil, on parlera alors d’une atteinte oculaire sur un chien ou un chat.

Quelles sont les symptômes liés aux épillets ?

Plusieurs signes peuvent traduire la présence d’épillets sur votre animal de compagnie. Ces signes varient en fonction de la localisation de l’épillet.

Les signes les plus courants sont :

  • Le boitement
  • Léchage des parties génitales
  • Éternuement fréquent
  • Œil fermé
  • Présence d’abcès sous la peau

S’il est vrai que ces signes ne sont pas exclusivement réservés aux épillets, au printemps et en été, le risque qu’ils y soient liés est très important.

Dans tous les cas, l’épillet est un corps étranger pour l’organisme de l’animal. Il progresse, à sens unique, vers la peau et les orifices qu’il pénètre, en rendant la zone concernée douloureuse et inflammatoire.

Comment agir si un épillet se retrouve sur votre animal ?

Face aux épillets, il faut d’une part avoir des gestes préventifs pour éviter qu’ils n’arrivent jusqu’à la peau de l’animal.

D’autre part, cela nécessite également des actions curatives de prise en charge des inflammations liées à la pénétration d’un épillet sur votre chien ou votre chat.

Les gestes préventifs

Pour éviter les risques liés aux épillets il faut :

  • Inspecter régulièrement votre animal après les ballades en forêts, dans les champs et autres espaces verts
  • Effectuer le brossage de tout le corps de votre animal qui permet de s’assurer que rien n’est caché dans les parties délicates.
  • Retirer les épillets visibles à l’aide d’une pince à écharde, pour éviter qu’ils ne débutent leur progression dans la peau de l’animal

Pendant les promenades, garder son chien ou son chat en laisse dans un secteur à haut risque est aussi une mesure préventive complémentaire.

Les actions curatives

Dans le cas où les épillets ont atteint la peau puis pénétré la chair de l’animal, ils peuvent causer des abcès et de graves infections.

Dans ce cas, les gestes de secourisme à effectuer sont :

  • Désinfecter la zone concernée
  • Surveiller l’évolution de l’inflammation
  • Consulter rapidement votre vétérinaire

Les épillets sont un véritable danger pour nos animaux de compagnie. Pendant les périodes à risque, à savoir le printemps et l’été, il faut donc être vigilant et respecter quelques règles simples qui vous aideront à protéger votre animal.