Crise de convulsion sur chien et chat, comment agir ?

Contrairement aux idées reçues, il ne faut pas empêcher une crise de convulsion sur un chat ou un chien. Même si il s’agit d’une urgence en premiers secours animaliers, l’objectif du secouriste sera de limiter au maximum que l’animal ne se blesse dans sa crise. Pour mieux agir sur ce genre de situation, il est important de bien connaître les points suivants :

  • Identifier une crise de convulsion
  • Les signes d’une crise convulsive sur un animal
  • La conduite à tenir en tant que secouriste

Qu’est-ce qu’une crise de convulsion chez l’animal ?

Ce type d’urgence se manifeste généralement par une perte de connaissance brutale de la part de l’animal ainsi que des secousses involontaires de tous les muscles du corps.

Une crise de convulsion résulte d’une défaillance cérébrale chez l’animal dont les origines peuvent être diverses et variées : un traumatisme crânien, une épilepsie, une intoxication, un empoisonnement sur un chien ou un chat

Les signes d’une crise convulsive sur un animal

En moyenne, une crise convulsive sur un chien ou un chat va durer entre quelques secondes et quelques minutes.

Sur cette période, plusieurs signes vous permettront de mieux identifier la crise de convulsion de l’animal :

  • Une perte de connaissance, une chute brusque de l’animal
  • Des sels et vomissements involontaires
  • Une hyperslivation de l’animal
  • Une convulsion du corps en général et des membres

Ces symptômes seront plus ou moins fort en fonction de l’importance de la crise convulsive.

La conduite à tenir en tant que secouriste

Même si une crise de convulsion sur un animal reste un phénomène impressionnant par moment, il est important de laisser la crise se dérouler tout en gardant une attitude calme et sans toucher l’animal.

En effet, le fait de stimuler un chien ou un chat en pleine crise convulsive peut provoquer une amplification de la crise.

En tant que secouriste, votre rôle sera principalement d’assurer une surveillance de l’animal pendant sa crise afin d’éviter qu’il ne se blesse avec des éléments de son environnement. Pour cela, il est conseiller de :

  • Retirer tous les éléments sur lesquels l’animal pourrait se blesser (objets à risque, meubles…)
  • Parler de manière calme pour rassurer l’animal
  • Couper les sources de stimuli pour ne pas amplifier la crise (éteindre la lumière, ne pas faire de bruit…)

Pour donner une meilleure alerte au vétérinaire, il faudra également penser à noter la durée de la crise convulsive.