COVID-19 : Les mesures prisent pendant les séances de soins et les sessions de formations :   CLIQUEZ ICI

Activité physique et arthrose sur le chien de sport

Pour un animal atteint d’arthrose, une activité physique régulière est conseillée pour traiter cette pathologie. Pour autant, certaines activités physiques peuvent être la cause d’arthrose chez le chien de sport, il est donc important de contrôler cette activité pour ne pas développer de sensibilité à l’arthrose :

  • Définition du chien de sport
  • Activités à risque pour le chien de sport
  • L’arthrose sur le chien de sport
Arandir l'image

Qu’est-ce qu’un chien de sport ?

Entre un chien pratiquant une activité physique régulière et un chien de sport, il y a une grande différence à prendre en compte.

Un chien atteint d’arthrose aura besoin de pratiquer une activité physique régulière afin de limiter la perte musculaire et le développement de la pathologie.

Un chien qui pratique très régulièrement une activité physique intense et prolongée sera qualifié de « chien de sport ».

Il est important de bien comprendre cette différence entre un chien et un chien sportif car la sensibilité à l’arthrose ne sera pas la même.

Par exemple, un chien qui accompagne son propriétaire pour un footing de temps en temps ne peut pas être qualifié de chien sportif.

En revanche, un chien s’entraînant régulièrement plusieurs fois par semaine pour préparer une compétition entrera dans la catégorie des chiens sportifs.

Activités à risque pour le chien de sport

Parmi toutes les disciplines pouvant être pratiquées par un chien de sport, il est important de savoir que certaines d’entre elles peuvent rendre l’animal plus sensible à l’arthrose.

En effet, l’arthrose va apparaître au fil du temps sur les articulations qui auront été trop sollicité par la pratique d’une activité trop intense.

Par conséquent, il est important de bien contrôler l’activité physique de son chien en dosant les efforts demandés selon la discipline.

Agility chez le chien

C’est l’un des sports les plus connus dans le monde canin qui consiste à suivre un parcours d’obstacles pour l’animal.

Sur ce même parcours, le chien sera amené à traverser différents obstacles :

  • Haies à sauter
  • Rampes
  • Tunnels
  • Balançoires

Selon la hauteur de certains obstacles, le chien devra solliciter ses articulations avec plus ou moins d’effort.

Si les articulations sont sollicitées de manière trop intense, cela pourra provoquer de l’arthrose avec le temps sur l’animal.

Ring chez le chien

Comme pour l’agility, le ring est également une discipline très reconnue dans le domaine du sport canin. C’est un sport très complet qui demande des qualités physiques importantes de la part de l’animal.

Dans le cadre du ring, on compte principalement 3 épreuves :

  • Les sauts
  • L’obéissance
  • Le mordant

Chez le chien de sport, l’activité des sauts peut s’avérer être traumatisante pour les articulations de l’animal, surtout au moment de la descente des obstacles.

En effet, cette activité consiste à réaliser 3 types de sauts : saut en hauteur, saut en longueur et escalade d’une palissade.

La hauteur des obstacles peut varier selon le niveau de l’épreuve jusqu’à 2,30 mètres.

Arthrose sur le chien de sport

Comme évoqué précédemment, le chien de sport est particulièrement sensible à l’arthrose à cause d’une sollicitation trop excessive des articulations.

En fonction de l’activité physique pratiqué et de l’intensité de cette dernière, le chien pourra des microlésions au niveau du cartilage pouvant évoluer sur de l’arthrose.

Pour limiter au maximum le risque d’arthrose sur votre chien, il conviendra de contrôler son activité physique au niveau de la fréquence et de l’intensité.

Pour autant, l’activité physique sur un animal peut être également conseillée pour traiter d’autres pathologies pouvant évoluer sur de l’arthrose comme l’obésité chez le chien.