COVID-19 : Les mesures prisent pendant les séances de soins et les sessions de formations :   CLIQUEZ ICI

Quels sont les changements physiologiques liés à l’arthrose sur l’animal ?

La douleur reste à ce jour l’un des signes les plus courants de l’arthrose sur un chien ou un chat. En plus des changements de comportements, l’arthrose est une pathologie qui va également engendrer des modifications physiques sur votre animal. Ces évolutions peuvent être plus ou moins nombreuses en fonction de l’avancement de la maladie :

  • Diminution de l’activité physique
  • Perte musculaire
  • Perte de mobilité
Arandir l'image

Des changements physiologiques sur l’animal

Qu’il s’agisse d’un chien ou d’un chat, l’arthrose est une maladie qui va causer des douleurs articulaires qui seront plus intenses avec le temps.

Une fois ressentie par l’animal, cette douleur va se traduire par des symptômes physiologiques divers et variés.

L’un des premiers signes physiques qui devra vous mettre en alerte est la boiterie qui se fera sur l’articulation touchée.

Appelée également « boiterie à froid », ce symptôme sera plus présent lorsque l’animal voudra effectuer un déplacement après une période de repos : suite à un exercice physique, après une longue période d’immobilité…

Dès lors que ce premier signe fera son apparition, d’autres symptômes physiques apparaitront sur votre chien ou votre chat :

Perte musculaire

La perte musculaire est une évolution physiologique qui vient en complément de la baisse d’activité physique.

En effet, l’activité physique est l’un des principaux éléments qui permet à votre animal de garder la forme et de se développer au niveau musculaire.

A contrario, si l’animal réduit de manière très importante son activité physique, cela entraînera naturellement une fonte musculaire.

Cette perte de muscle va venir intensifier la douleur ressentie par l’animal et un cercle vicieux va alors s’installer :

  • Étape 1 : L’animal ressent des douleurs avec l’arthrose
  • Étape 2 : L’animal diminue son activité physique à cause de la douleur
  • Étape 3 : L’animal connaît une fonte musculaire à cause de la baisse d’activité physique
  • Étape 4 : L’animal ressent une douleur plus importante à cause de la fonte musculaire

Perte de mobilité

L’arthrose est une pathologie dégénérative, elle va donc prendre une ampleur de plus en plus importante avec le temps et engendrer une perte de la mobilité chez l’animal.

Tout comme la baisse d’activité physique, cette perte de mobilité se fera de façon progressive et va s’amplifier au fur et à mesure que l’arthrose va s’installer.

Sur les premiers stades d’arthrose, l’animal aura tendance à éviter au maximum d’utiliser l’articulation touchée.

En sollicitant moins l’articulation, celle-ci va devenir plus raide et certains mouvements deviendront plus difficiles à réaliser.

Sur les stades d’arthrose beaucoup plus avancés, cette raideur va évoluer en un blocage de l’articulation appelé « ankylose ». Ce phénomène va permettre de réduire la douleur mais certains mouvements ne seront plus réalisables.

Diminution de l’activité physique

À cause de la douleur ressentie, votre animal va diminuer son activité physique afin de solliciter le moins possible l’articulation touchée.

Cette baisse d’activité va se faire de manière progressive au fur et à mesure que la douleur va évoluer avec le temps :

  • Au début, votre compagnon voudra réduire le temps des sorties car une activité physique trop importante entraînera une douleur plus intense après le repos

  • Par la suite, l’animal éprouvera des difficultés à effectuer certaines activités simples comme monter ou descendre les escaliers, sauter dans la voiture…

  • Enfin, lorsque l’arthrose est installée depuis un certain temps, la douleur sera beaucoup plus importante et certains animaux éprouvent des difficultés à se lever ou même se coucher

Cette dernière étape est très alarmante car la baisse d’activité physique va entraîner votre animal dans un cercle vicieux qui va amplifier les symptômes de l’arthrose.

La baisse d’activité physique peut également provenir d’un manque de motivation de la part de l’animal. En effet, il n’est pas rare de voir des changements de comportement chez les chiens et chats arthrosiques.